La Reine Mathilde très impressionée par les chefs-d’œuvre de l’exposition « À la recherche d’Utopia

La Reine Mathilde très impressionée par les chefs-d’œuvre de l’exposition « À la recherche d’Utopia

Mercredi 19 octobre 2016 — Hier était un jour à marquer d’une pierre blanche pour « À la recherche d’Utopia ». En effet, la Reine Mathilde s’est rendue au Musée M de Louvain pour y visiter l’exposition. Lors de cette visite exclusive, la souveraine s’est dite fascinée par les chefs-d’œuvre et par la thématique d’Utopia. Cette visite royale est la reconnaissance d’un long travail préparatoire, qui a duré plusieurs années.   

La Reine Mathilde « À la recherche d’Utopia »

C’est la semaine dernière qu’a été inaugurée l’exposition À la recherche d’Utopia au musée M de Louvain. Pour la première fois, quatre-vingt pièces maîtresses venues du monde entier ont été rassemblées à Louvain. La Reine Mathilde ne voulait pas passer à côté de cet événement exceptionnel. C’était également un jour tout à fait spécial pour les organisateurs, KU[N]ST Leuven et le musée M de Louvain. Le bourgmestre Louis Tobback n’a pas caché sa fierté : « La Reine est l’ambassadrice rêvée pour ce projet. Nous voulons inciter un maximum de visiteurs, de Louvain et de partout dans le vaste monde, à venir découvrir cette exceptionnelle exposition.» Le Recteur Rik Torfs, partage totalement cet avis : « Utopia est la plus grande exposition de l’année. J’en veux notamment pour preuve l'intérêt porté par la reine Mathilde aux œuvres qui lui furent commentées par le professeur Jan Van der Stock. » Denise Vandevoort, Échevine de la Culture et présidente du Musée M de Louvain : « La reine a également été impressionnée par le festival organisé en cette fin d’année dans toute la ville de Louvain autour du thème d’Utopia.»

Pièces de collection royale et princesse danoise

Après quelques mots d’accueil du bourgmestre Louis Tobback, du recteur Rik Torfs, du gouverneur Lodewijk De Witte et d’Eva Wittocx, coordinatrice générale du musée M, la reine a entamé un parcours qui allait visiblement lui plaire. Dès la première salle, le ton de la visite était donné. La reine s'intéressa beaucoup au premier exemplaire de l’ouvrage Utopia de Thomas More, prêté par la Bibliothèque royale de Bruxelles. Elle posa notamment de nombreuses questions sur les réactions suscitées par la publication du livre voici 500 ans. Devant le portrait de famille de Thomas More et celui d’Érasme (en provenance de la collection de la reine Elisabeth II d’Angleterre), la reine fut fascinée par l’histoire politique et le personnage de Thomas More. Dans la salle suivante, le regard de la reine se posa directement sur les Jardins clos pour admirer la qualité de la restauration et les magnifiques couleurs retrouvées.  Plus loin, le portrait d’une jeune princesse danoise portant une sphère armillaire fut une invitation à plonger dans l’imagination. La reine trouva remarquable que quatre des sept sphères armillaires encore existantes soient revenues à Louvain. La dernière pièce de l’exposition, le cadran de calendrier de la collection M, recueillit lui aussi toute son attention.

Au terme de la visite, la reine félicita toute l’équipe ainsi que le musée pour cette impressionnante exposition. Eva Wittocx et Jan Van der Stock : « Elle a trouvé l’exposition magnifique et a félicité toute l’équipe. Nous n’aurions jamais pu imaginer que ce travail soit aussi royalement couronné de succès. » Pour terminer, la reine signa le Livre d’Or du Musée M, devant la tapisserie de Vasco De Gama. En repartant, la reine salua un public enthousiaste, en recommandant à chacun d’aller voir « À la recherche d’Utopia ».  

© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek
© Rudi Van Beek

Contactez-nous

Veerle Ausloos

Pers en communicatie

Hanna van Zutphen

Pers & Communicatie

Published with Prezly